Sélectionnez votre langue
  • Deutsch

    Sämtliche Inhalte auf der CPN-Website sind auf Englisch verfügbar. Einige Inhalte, wie z. B. Produktbeschreibungen, aktuelle Produkteinführungen und einige technische Artikel, sind ebenfalls auf Deutsch, Spanisch, Französisch, Italienisch und Niederländisch erhältlich. Wählen Sie in der Liste oben Ihre Sprache aus, damit sämtliche darin verfügbaren Inhalte automatisch entsprechend Ihrer Wahl dargestellt werden. Ansonsten wird als Standardsprache Englisch verwendet.

  • English

    All content published on the CPN website is available in English. Some content – such as product descriptions, recent product launches and some technical articles – is also available in German, Spanish, French, Italian and Dutch. Choose your language from the list above and all content that is available in your language will automatically be displayed in your language, otherwise the default language will be English.

  • Español

    Todo el contenido publicado en la página web de CPN está disponible en inglés. Parte del contenido –como descripciones de producto, lanzamientos recientes de productos y algunos artículos técnicos– también están disponibles en alemán, español, francés, italiano e holandés. Elija su idioma en la lista anterior y todo el contenido que esté disponible en su idioma aparecerá automáticamente en ese idioma, o , si no, en el idioma predeterminado que es el inglés.

  • Français

    Tout le contenu publié sur le site Web de CPN existe en anglais. Une partie du contenu (comme les descriptions de produit, les lancements récents de produit et certains articles techniques) est également publié en allemand, en espagnol, en français, en italien et en néerlandais. Choisissez la langue dans la liste ci-dessus, et tout le contenu offert dans votre langue s’affiche automatiquement ; par défaut, le reste s’affiche en anglais.

  • Italiano

    Tutti i contenuti pubblicati sul sito CPN sono disponibili in inglese. Alcuni contenuti come descrizioni di prodotto, lanci di prodotti recenti e alcuni articoli tecnici sono disponibili anche in tedesco, spagnolo, francese, italiano e olandese. Seleziona la lingua dall'elenco in alto e automaticamente si visualizzeranno tutti i contenuti disponibili in quella lingua; diversamente la lingua di default sarà l’inglese.

  • Nederlands

    Alle inhoud die op de CPN-website wordt gepubliceerd, is beschikbaar in het Engels. Bepaalde inhoud, zoals productbeschrijvingen, onlangs gelanceerde producten en sommige technische artikelen, zijn ook beschikbaar in het Duits, Spaans, Frans, Italiaans en Nederlands. Kies de taal uit bovenstaande lijst, waarna alle inhoud die beschikbaar is in de gewenste taal, automatisch in die taal wordt weergegeven. Anders is Engels de standaardtaal.

Cinema EOS

FAQs & Downloads

FAQs & Downloads

Voici quelques questions fréquemment posées au sujet du système EOS cinéma. Pour voir les réponses, cliquez sur les questions. Cliquez de nouveau pour masquer la réponse.

(Notez bien : l’information et les spécifications, à jour en date du 18 novembre 2011, peuvent devenir désuètes n’importe quand en cas de modification.)

QUESTIONS GÉNÉRALES

  • Est-il vrai qu’il y a deux versions du caméscope EOS C300 ?

    Oui. L’EOS C300 est muni de la monture d’objectif EF de Canon, tandis que l’EOS C300 PL utilise la monture standard de type PL. Hormis les différences dans les montures d’objectif, les deux caméscopes sont essentiellement identiques. (De plus amples informations figurent sous la rubrique « Questions sur les objectifs », ci-dessous.)

  • Quelle est la qualité d’image de l’EOS C300 comparativement aux reflex HD EOS actuels ?

    L’EOS C300 apporte des améliorations à la qualité d’image sur les plans du bruit de l’image, des détails, du moiré et de la plage dynamique. Le contrôle du bruit de l’image est maintenu sur toute la plage ISO sélectionnable et même, chose éblouissante, jusqu’à 20 000 ISO (gain de 30 dB). Le tout nouveau capteur tire le meilleur parti de chaque pixel, ce qui améliore les détails de l’image et supprime le moiré. La plage dynamique a été augmentée à 12 valeurs, et l’introduction du log-gamma de Canon étend les possibilités de la post-production bien au-delà de celles des reflex HD EOS.

QUESTIONS SUR LES CAPTEURS ET LA DÉFINITION

  • Quelle est le format du capteur d’image de l’EOS C300 ?

    Le format du capteur sur l’EOS C300 est équivalent au Super 35 mm, avec une zone d’image efficace de 24,6 x 13,8 mm. Ce capteur possède un rapport d’aspect de 16:9.

  • Pourquoi le capteur n’est-il pas de plein format (24 x 36 mm) ?

    L’EOS C300 est conforme au format d’image standard Super 35 mm des films cinématographiques. C’est assez grand pour évoquer les caractéristiques de faible profondeur de champ que les spectateurs et les réalisateurs adorent, et cela permet aux anciens objectifs de bien fonctionner avec le caméscope. Presque tous les objectifs cinéma à monture PL sont conçus pour couvrir les capteurs cinématographiques ou numériques Super 35 mm et ont tendance à produire un vignetage important sur les capteurs plein format, car ils ne sont pas conçus pour couvrir ce format d’image. L’EOS C300 PL est compatible avec tous les objectifs cinéma à monture PL qui ont été fabriqués en vue du Super 35 mm, ce qui permet au réalisateur de produire le même angle de vue que s’il travaillait avec une caméra de cinéma.

  • Ce capteur est-il le même que celui d’un reflex HD EOS ?

    Absolument pas. Le capteur d’image CMOS EOS C300 a été conçu à partir de zéro par Canon, expressément pour les applications cinématographiques et vidéo. Pour cette raison, il offre de superbes performances dans des domaines tels que le bruit sous un éclairage faible, l’absence de moiré avec les motifs fins et la résistance à l’« inclinaison due au balayage vertical » (Rolling Shutter Skew).

  • Quelle est la définition du capteur ?

    Le tout nouveau capteur de l’EOS C300 a une définition réelle de 8,3 millions de pixels (3840 x 2160), soit plus de 1000 lignes TV horizontales. La sortie vidéo finale réelle possède une définition Full HD (1920 x 1080 pixels).

  • Un capteur plein RVB, qu’est-ce c’est ?

    Ce capteur de 8,3 millions de pixels combine l’information de quatre pixels réels sur le capteur (deux verts, un rouge, un bleu) pour produire la sortie finale d’un pixel Full HD, ce qui améliore la qualité de la sortie et le rendu des couleurs. Cela diffère de l’interpolation typiquement utilisée dans les appareils à un seul capteur, où l’information d’un pixel donné (rouge, vert ou bleu) est comparé aux pixels environnants et où les calculs résultants de la couleur et de la luminosité sont appliqués à ce pixel d’origine.

  • Pourquoi le 1080p au lieu du 4K ?

    Le 1080p est le format de tournage et de livraison le plus couramment utilisé et le plus recherché pour les productions d’aujourd’hui. L’adoption généralisée permet aux images 1080p de s’intégrer de façon transparente dans divers processus de production, sans les accrocs et les exigences de stockage énormes des solutions 4K exclusives. L’EOS C300 est donc prêt pour la plupart des productions contemporaines, avec un flux de travail simplifié et accepté.

  • Est-ce un caméscope de 8 bits ou de 10 bits ?

    La conversion numérique se fait à 8 bits par canal.

  • L’EOS C300/EOS C300 PL utilise un échantillonnage couleur 4:2:2 ; d’autres systèmes enregistrent en 4:4:2 ou en 4:4:4. À quelle différence peut-on s’attendre dans l’image résultante ?

    Corrigeons tout d’abord la question. Il n’existe aucun jeu de composantes vidéo 4:4:2 en usage aujourd’hui. Les choix couramment employés sont les suivants : 4:4:4 ; 4:2:2 ; et 4:2:0.

    4:4:4 est le jeu de composantes qui fournit la pleine structure d’échantillonnage numérique de 1920 (H) x 1080 (V) pour chacune des composantes vidéo (rouge, vert et bleu). Ce mode d’enregistrement est utilisé dans le cinéma haut de gamme, où un traitement des images important caractérise la post-production. Il procure la plus grande richesse d’information afin de prendre en charge un traitement aussi complexe. Cette richesse d’information de l’image a des désavantages : un débit binaire très élevé qui pèse lourd sur les capacités d’enregistrement (bien qu’un large éventail de tels enregistreurs soit offert aujourd’hui), des frais élevés de stockage des données, des débits binaires élevés pour la transmission sur les réseaux de telles composantes RVB et la nécessité d’un traitement au débit binaire élevé pour la mise en œuvre des processus de post-production.

    4:2:2 consiste dans les matrices Y (luminance), Cr et Cb (les deux composantes distinctes de différence des couleurs). La luminance est à la pleine structure d’échantillonnage numérique de 1920 (H) x 1080 (V). Les deux composantes de différence des couleurs sont chacune à une structure d’échantillonnage numérique de 960 (H) x 1080 (V). Elles conservent ainsi la moitié des échantillons numériques totaux comme signal de luminance. Ce jeu conserve une grande quantité d’information sur l’image et prend en charge la majorité des productions haut de gamme. Ces composantes sont les plus courantes jamais utilisées en production haut de gamme et prennent très bien en charge les processus de composition numérique d’écran vert et d’écran bleu.

    Sur un grand écran HD de haute qualité, il n’y a presque aucune différence subjective de qualité d’image entre 4:4:4 et 4:2:2 (4:2:2 a été spécialement mis au point pour exploiter les limites du système visuel humain dans la perception des détails chromatiques et ainsi accroître l’efficacité du débit binaire global).

    4:2:0 consiste dans les matrices Y (luminance), Cr et Cb (les deux signaux distincts de différence des couleurs). La luminance est à la pleine structure d’échantillonnage numérique de 1920 (H) x 1080 (V). Les deux signaux de différence des couleurs sont chacun à une structure d’échantillonnage numérique de 960 (H) x 540 (V). Les échantillons verticaux sont réduits de moitié par rapport au jeu 4:2:2. Ces deux composantes de couleur ne réunissent donc que le quart des échantillons numériques totaux, relativement au jeu de composantes 4:2:2.

    Une fois encore, pour de nombreuses images, la différence est minime entre la perception subjective de la qualité d’image de 4:2:2 et de 4:2:0. C’est pourquoi 4:2:0 est très employé pour l’acquisition et la transmission des nouvelles télévisées. Il accroît fortement l’efficacité des débits binaires numériques. Par contre, 4:2:0 ne convient PAS à la prise en charge de la manipulation d’image en post-production, en particulier la composition numérique d’écran vert et d’écran bleu. Il lui manque de l’information numérique requise par de tels processus.

  • Quelle est la plage dynamique/la latitude du capteur ?

    12 valeurs de latitude, selon les tests effectués par les ingénieurs de Canon, Inc. La plage dynamique optimale pour les hautes lumières et les ombres à la fois se situe à 850 ISO ; aux valeurs ISO inférieures, il y a un glissement de la plage dynamique (les ombres sont un peu plus détaillées, et les hautes lumières le sont un peu moins). La plage dynamique est cotée à env. 300 % pendant la prise de vue normale et à env. 800 % à 850 ISO quand le log-gamma de Canon est actif.

  • Quel est le rapport signal sur bruit du caméscope ?

    54 dB (typique) ; à 1920 x 1080 et soit à 29,97P ou à 25,00P ; sensibilité de base du log-gamma de Canon : 850 ISO ; plage dynamique de 800 %.

QUESTIONS SUR LES OBJECTIFS

  • Quelles sont les montures d’objectif offertes avec l’EOS C300 ?

    Les caméscopes EOS C300 sont munis d’une monture d’objectif permanente : la monture EF de Canon sur le caméscope EOS C300 et la monture PL sur l’EOS C300 PL. Ces caméscopes sont vendus comme deux modèles séparés.

  • M’est-il possible de changer la monture (EF/PL ou PL/EF) ?

    Non. Les montures d’objectif ne sont pas remplaçables par l’utilisateur en vue d’assurer la solidité et la précision maximales de la monture d’objectif. En effet, les ingénieurs de Canon ont déterminé que cela serait difficile à réaliser avec un système à montures interchangeables.

  • Quels sont les différents objectifs EF utilisables avec l’EOS C300 ?

    L’EOS C300 est compatible avec ce qui suit :

    • Tous les objectifs EF de Canon (y compris ceux à décentrement et bascule, MP-E, etc.)
    • Les objectifs EF-S de Canon (avec certains d’entre eux, un vignetage peut être visible)
    • Les objectifs cinéma EF de Canon (zoom et à focale fixe)

  • Est-ce que tous les objectifs EF de Canon fonctionnent avec le C300 ?

    Oui. Chaque objectif EF de Canon, y compris les objectifs spécialisés comme le TS-E (à décentrement et bascule), les objectifs macro et MP-E, les objectifs fisheye et les supertéléobjectifs de Canon, se monte sur le caméscope EOS C300.

  • Est-ce que le modèle EF prend en charge la mise au point automatique ? Sinon, pourquoi ?

    Non. Ni l’EOS C300, ni l’EOS C300 PL ne prend en charge l’autofocus. Les besoins de mise au point automatique d’un photographe sont très différents de ceux des professionnels du cinéma. Dans le domaine du cinéma, il est préférable d’effectuer une mise au point entièrement manuelle pour bénéficier d’un contrôle complet et d’une prise de vue à des moments bien choisis par un premier aide-opérateur ou un opérateur de caméra expérimenté.

  • La stabilisation d’image (IS) intégrée dans certains objectifs EF et EF-S de Canon fonctionne-t-elle avec les caméscopes EOS C300 ?

    Oui. La stabilisation d’image fonctionne lorsque des objectifs EF ou EF-S quelconques de Canon possédant la fonction d’IS sont montés sur le caméscope EOS C300. La stabilisation d’image continue de réduire jusqu’à un certain point le flou de bougé et peut être efficace lorsque les caméscopes sont tenus à la main, utilisés dans n’importe quel « support » porté par le photographe ou même montés sur quelque chose comme un véhicule en mouvement. Puisque la plupart des objectifs EF de Canon fournissent la stabilisation d’image, il est recommandé de désactiver la fonction d’IS (avec le commutateur marche-arrêt sur l’objectif) si le caméscope et l’objectif sont montés sur un trépied solide qui devrait éliminer totalement les mouvements de caméscope. Les utilisateurs consciencieux envisageront également de désactiver l’IS dans les situations où un microphone intégré au caméscope sert à l’enregistrement du son, pour éviter que le bruit léger du système de stabilisation ne soit aussi enregistré. Veuillez noter qu’il n’est possible d’utiliser les objectifs EF et EF-S de Canon avec la stabilisation d’image qu’avec la version à monture EF de l’EOS C300 ; à partir de novembre 2011, Canon ne fabrique plus d’objectifs à monture PL avec la stabilisation d’image pour l’EOS C300 PL (la version à monture PL du caméscope).

  • Est-ce que tous les objectifs PL fonctionnent avec l’EOS C300 PL ?

    Oui, tant qu’ils ont une monture d’objectif de type PL standard et aussi longtemps que leur conception optique permet de couvrir le capteur d’image Super 35 mm.

  • L’EOS C300 PL possède-t-il des contacts de données électroniques pour les objectifs à monture PL Cooke ou Arri ?

    Non, il n’y a pas de contacts électroniques de monture d’objectif sur l’EOS C300 PL. Ces objectifs peuvent bien sûr être montés et utilisés avec succès sur l’EOS C300 PL, mais les métadonnées d’objectif ne seront pas communiquées au caméscope.

  • Comment la correction de l’éclairage périphérique fonctionne-t-elle avec les objectifs EF ?

    La correction de l’éclairage périphérique élimine automatiquement tout vignetage de l’objectif en tenant compte des caractéristiques particulières à l’objectif, telles que la focale, l’ouverture utile et le réglage de la distance. L’éclairage est ainsi uniformisé dans toute l’image, du centre vers les coins. Les ingénieurs de Canon testent rigoureusement différents objectifs EF et EF-S de Canon et cartographient les caractéristiques de vignetage particulières à chacun. Les données sont ensuite entrées dans le caméscope. Au fur et à mesure que les images sont prises, le caméscope enregistre cette information, et la correction propre à l’objectif est appliquée au cours du traitement par l’appareil afin de minimiser l’assombrissement naturel qui se produirait autrement vers les bords des images vidéo.

  • Quels sont les objectifs EF compatibles avec la correction de l’éclairage périphérique du C300 ?

    L’EOS C300 stocke les données de correction de l’éclairage périphérique pour environ 96 objectifs EF et EF-S.

  • La correction de l’éclairage périphérique est-elle offerte avec le caméscope EOS C300 PL ?

    Non. Les ingénieurs de Canon ne peuvent fournir ces données et cette correction que pour les objectifs qui ont été testés et qui peuvent être reconnus une fois montés sur l’EOS C300.

  • Quels sont les avantages d’utiliser la version à monture EF de l’EOS C300 ?

    Le fait d’utiliser la version à monture EF de l’EOS C300 donne accès au monde des 70 millions d’objectif déjà produits par Canon (jusqu’en novembre 2011), ce qui ouvre, à moindre coût, des possibilités au-delà des objectifs cinéma ordinaires (objectifs fisheye, à décentrement et bascule, etc.). De plus, lorsque vous utilisez la version à monture EF de l’EOS C300, les données d’objectif sont communiquées au boîtier de l’appareil. Ces données d’objectif sont enregistrées dans les métadonnées du clip filmé, et la correction de l’éclairage périphérique peut aussi être activée à la discrétion de l’utilisateur. Avec les objectifs EF et EF-S, les réglages de nombre f peuvent être contrôlés électroniquement par l’entremise des molettes sur le caméscope (à la fois sur le boîtier et la poignée) pour effectuer des changements rapides à la volée. Les relevés du nombre f peuvent être affichés à l’écran. C’est particulièrement utile au caméraman de documentaire, qui a besoin d’effectuer des ajustements rapides et faciles de l’exposition sous l’impulsion du moment et d’avoir un relevé des données d’objectif sur l’écran LCD ou le viseur.

  • Les métadonnées peuvent-elles contenir des informations de l’objectif EF ?

    Oui. L’EOS C300 à monture EF permet aux métadonnées d’objectif d’être transmises de l’objectif aux métadonnées du caméscope.

  • Canon a récemment annoncé deux versions (à monture PL et EF) de deux zooms cinéma très haut de gamme. S’agit-il du même objectif, exception faite de la monture ?

    Oui. Les objectifs CN-E 14,5-60 mm T2,6L et CN-E 30-300 mm T2,95-3,7L de Canon, récemment annoncés, sont identiques sur les plans de l’optique et de la mécanique, sauf pour ce qui est de la monture. Optiquement, ces objectifs couvrent les formats allant jusqu’au Super 35 mm, mais les zooms ne sont pas conçus pour couvrir les reflex HD EOS plein format.

    • Monture EF de Canon :
      CN-E 14,5-60 mm T2,6L S
      CN-E 30-300 mm T2,95-3,7L S
    • Monture PL :
      CN-E 14,5-60 mm T2,6L SP
      CN-E 30-300 mm T2,95-3,7L SP

QUESTIONS SUR L’EXPOSITION

  • Est-ce que le C300 prend en charge l’exposition automatique ?

    Non. Avec les deux versions de l’EOS C300, le contrôle de l’exposition est toujours manuel. En outre, il n’existe pas de fonction intégrée de mesure de la lumière, quoique l’affichage de l’oscilloscope de contrôle du caméscope puisse servir à évaluer la luminosité.

  • La sensibilité du capteur peut-elle être définie à l’aide du gain, au lieu des valeurs ISO photographiques ?

    Oui, c’est facilement réalisable avec un réglage de menu dans les deux versions de l’EOS C300. Cette préférence peut être sélectionnée en passant par le menu du caméscope, sous CONFIGURATION.

  • Quel est la sensibilité ISO native du caméscope ?

    L’EOS C300 dispose d’une sensibilité ISO native de 850. C’est à ce réglage que la plage dynamique, en particulier dans les zones de hautes lumières, atteint son maximum. Avec des réglages ISO plus bas, la plage dynamique à tendance à glisser davantage vers les détails des ombres.

  • Pourquoi 850 ISO ?

    Sur l’EOS C300, 850 ISO fournit un équilibre optimal entre la plage dynamique et les niveaux de bruit. Aux réglages supérieurs de sensibilité ISO ou de gain, la plage dynamique demeure essentiellement la même, mais le bruit numérique tend à augmenter.

  • Quels sont les plages offertes dans les réglages de sensibilité ISO et de gain ?

    La plage ISO offerte par l’EOS C300 est de 320 à 20 000. Le gain peut être réglé de -6 dB à 30 dB, suivant les étapes suivantes…

    ISO : Gain :
    320 -6 dB
    400 -4 dB
    500 
    640 0 dB
    800 2 dB
    850 (réglage ISO natif, pour des résultats optimaux ; réglage du gain de 2,5 dB)
    1000  
    1250  
    1600 8 dB
    2000 
    2500  
    3200 14 dB
    4000  
    5000  
    6400 20 dB
    8000  
    10 000 
    12 800 26 dB
    16 000  
    20 000 30 dB
  • Quels sont les paliers de réglage de la sensibilité ISO ou du gain ?

    La sensibilité ISO peut être définie soit par paliers entiers ou de 1/3 de valeur. Le gain peut être réglé par paliers de 1 dB (« normal » : -6 dB à 30 dB) ou de 0,5 dB (« fin » : sur une plage de 0 dB à 24 dB).

  • Pourquoi est-ce que les réglages inférieurs de sensibilité ISO ou de gain limitent les détails des hautes lumières sur l’EOS C300 ?

    La plage dynamique de l’EOS C300 reste relativement stable à toutes les sensibilités ISO, sur un total d’environ 12 valeurs de détails visibles. La latitude des hautes lumières diminue graduellement aux sensibilités inférieures à 850 ISO en raison des méthodes utilisées pour le traitement du signal. L’étendue totale de la plage dynamique n’est pas réduite. Elle a tendance à glisser aux sensibilités ISO inférieures, ce qui augmente la plage dans les ombres, mais sacrifie les détails des hautes lumières au-dessus du gris moyen 18 %.

  • Quelles formes de contrôle de l’obturateur l’EOS C300 offre-t-il ?

     

    • Angle de l’obturateur (360˚ ~ 11,25˚)
    • Vitesse d’obturation (1/24e ~ 1/2000e)
    • Vitesse d’obturation lente (1/3e ~ 1/30e)
    • Synchronisation du balayage (23,98 Hz ~ 250,27 Hz)

    Ces options sont choisies par l’intermédiaire du menu du caméscope sous CONFIGURATION -> OBTURATEUR -> MODE. La plage réelle des réglages varie selon la cadence (im/s) sélectionnée. Une seule méthode de contrôle de l’obturateur peut être active à la fois.

  • Une fois que j’ai sélectionné un réglage de contrôle de l’obturateur, comment puis-je choisir un angle particulier, une vitesse, etc. ?

    Vous pouvez alors entrer le réglage que vous préférez en appuyant sur le bouton FONCTION jusqu’à ce que l’obturateur soit sélectionné, puis en tournant la molette de style EOS sur le caméscope et en appuyant sur la molette centrale pour confirmer votre sélection. Les paliers d’ajustement peuvent être réglés entre 1/3 de valeur et 1/4 de valeur en passant par le menu du caméscope sous CONFIGURATION -> OBTURATEUR -> PALIER OBTURATEUR.

  • Est-ce que l’exposition peut être contrôlée à travers les filtres gris neutres ? L’EOS C300 a-t-il des filtres gris neutres intégrés ?

    Oui et oui. L’EOS C300 est muni de trois filtres gris neutres intégrés en verre durable, qui s’avèrent irremplaçables en vue de préserver les réglages d’un angle large de l’obturateur ou de vitesses d’obturation modérées sous un éclairage vif.

  • Quels sont les filtres gris neutres offerts ?

     

    • 2 EV (filtre gris 0,6 ; réduction de 2 EV)
    • 4 EV (filtre gris 1,2 ; réduction de 4 EV)
    • 6 EV (filtre gris 1,8 ; réduction de 6 EV)

  • Quel est le mode d’accès aux filtres gris neutres intégrés ?

    Deux boutons de sélection du filtre gris neutre, sur la gauche et à l’avant du caméscope, permettent aux utilisateurs de commuter séquentiellement, vers l’avant ou vers l’arrière, entre les filtres gris neutres intégrés ou l’utilisation d’aucun filtre. Les filtres gris neutres intégrés peuvent uniquement être utilisés un à la fois et ne peuvent pas être « superposés » ou combinés.

  • Dois-je me soucier du décalage IR à l’utilisation de filtres gris neutres internes ?

    Un filtre d’absorption infrarouge placé devant le mécanisme des filtres gris neutres réduit fortement le risque de décalage IR à l’utilisation des filtres gris neutres internes de l’EOS C300.

  • Puis-je utiliser des filtres gris neutres externes ordinaires sans m’inquiéter de la contamination IR ?

    Le filtre d’absorption IR interne de l’EOS C300 empêche la contamination IR, que des filtres externes soient placés ou non devant l’objectif utilisé.

  • Puisque les filtres intégrés recourent à un système d’entraînement motorisé pour les mettre en place, y a-t-il un système de secours quelconque au cas où le système électronique tombait en panne sur le terrain ?

    Oui. Les ingénieurs de Canon ont développé un système de secours manuel pour l’actionnement des filtres gris neutres. Un petit couvercle sur la droite du corps peut être retiré, et un tournevis adapté peut servir à tourner l’engrenage d’actionnement. Il s’agit d’un système de secours d’urgence, et Canon recommande de faire examiner tout caméscope EOS C300 qui ne peut pas déplacer les filtres gris neutres intégrés à la commande des boutons conventionnels par un établissement de service après-vente Canon agréé, dans les plus courts délais.

QUESTIONS SUR LA BATTERIE ET L’ALIMENTATION

  • Quel est le type de batterie fourni avec l’EOS C300 ?

    Les EOS C300 et C300 PL sont livrés avec une batterie rechargeable BP-955 de Canon. Des batteries supplémentaires peuvent être achetées en option.

  • Est-il possible d’utiliser d’autres batteries rechargeables de marque Canon dans l’EOS C300 ?

    Oui. Les batteries de la série BP-9xx de Canon sont compatibles avec les EOS C300 et C300 PL. Veuillez noter que les grosses batteries comme la BP-975 alimenteront le caméscope, mais que leur taille vous empêchera de fermer la porte du logement de batterie.

  • Quelles sont les puissances nominales de ces batteries rechargeables ?

     

    • BP-955 : 4900 mAh (capacité minimale nominale) ; 4200 mAh (capacité nominale)
    • BP-950G : 4790 mAh (capacité minimale nominale) ; 5200 mAh (nominale)
    • BP-970G : 6600 mAh (capacité minimale nominale) ; 7200 mAh (nominale)
    • BP-975 : 7350 mAh (capacité minimale nominale) ; 7800 mAh (nominale)

  • À quel genre d’autonomie de la batterie puis-je m’attendre lors de l’enregistrement vidéo, à des températures normales ?

    Si l’on présume que le viseur électronique au niveau des yeux du caméscope et l’écran LCD sont tous les deux actifs, le tableau suivant (basé sur les méthodes d’essai de Canon Inc.) en donne une idée. Veuillez noter que si la SDI est active, la consommation d’énergie augmente légèrement (d’environ 3-5 %), ce qui entraîne une baisse correspondante de la durée d’enregistrement possible par charge de batterie.

    Réglage de la qualité Consommation d’énergie approximative BP-955 BP-950G BP-970GBP-975
    50 Mbit/s 11,4 W 190 min 190 min 265 min 280 min
    35 Mbit/s 11,3 W 190 min 190 min 265 min 285 min
    25 Mbit/s 11,2 W 190 min 190 min 265 min 285 min

  • Quelle est la consommation d’énergie maximale nominale du caméscope ?

    20,9 W, selon les méthodes d’essai de Canon Inc.

  • Puis-je utiliser le caméscope avec l’alimentation c.a. ?

    Oui. L’appareil est livré avec un adaptateur secteur compact (CA-940), qui est utilisé conjointement avec le câble c.c. inclus pour alimenter le caméscope à partir du secteur.

QUESTIONS AFFÉRENTES AU TRAVAIL SUR LE PLATEAU

  • Comment puis-je régler la sensibilité ISO ou le gain ?

    La sensibilité du capteur est facilement ajustée en appuyant sur le bouton FONCTION jusqu’à ce que le réglage ISO soit mis en évidence, en tournant la molette EOS familière sur le caméscope et en confirmant votre sélection avec la molette. La sensibilité ISO ou le gain s’affichera, selon la préférence de menu fixée par l’utilisateur (un seul est sélectionnable à la fois).

  • Comment puis-je changer les cadences de prise de vue et la base temporelle de l’enregistrement ?

    Les paramètres de la base temporelle de l’enregistrement peuvent être définis par le menu du caméscope sous AUTRES FONCTIONS -> CADENCE.

    Différents modes d’enregistrement selon la cadence de prise de vue, tels que le ralenti et l’accéléré, l’enregistrement à intervalles et l’enregistrement image par image, peuvent être activés en passant par le menu du caméscope sous AUTRES FONCTIONS -> ENR. SPÉCIAL.

    Lorsque le réglage du ralenti et de l’accéléré est activé, les sélections de cadence de prise de vue peuvent être faites par paliers d’une image par seconde, par l’intermédiaire du menu du caméscope sous AUTRES FONCTIONS -> Ralenti et accéléré.

    Lorsque le réglage d’enregistrement à intervalles est activé, les paramètres peuvent être sélectionnés par l’entremise du menu du caméscope sous AUTRES FONCTIONS -> ENR. INTERVALLES.

    Lorsque le réglage d’enregistrement image par image est activé, les paramètres peuvent être sélectionnés par l’entremise du menu du caméscope sous AUTRES FONCTIONS -> ENR. IMAGE PAR IMAGE.

  • Comment puis-je changer mes réglages de définition de prise de vue ?

    Ces paramètres peuvent être ajustés en passant par le menu du caméscope sous AUTRES FONCTIONS -> DÉBIT BINAIRE/DÉFINITION.

    50 Mbit/s (débit binaire constant) ; 4:2:2

    • 1920 x 1080 — 59,94i
    • 1920 x 1080 — 29,97P
    • 1920 x 1080 — 23,98P
    • 1920 x 1080 — 24,00P (réglage de menu séparé)
    • 1280 x 720 — 59,94P
    • 1280 x 720 — 29,97P
    • 1280 x 720 — 23,98P
    • 1280 x 720 — 24,00P (réglage de menu séparé)
    35 Mbit/s (débit binaire variable) ; 4:2:0
    • 1920 x 1080 — 59,94i
    • 1920 x 1080 — 29,97P
    • 1920 x 1080 — 23,98P
    • 1280 x 720 — 59,94P
    • 1280 x 720 — 29,97P
    • 1280 x 720 — 23,98P
    25 Mbit/s (débit binaire constant) ; 4:2:0
    • 1440 x 1080 — 59,94i
    • 1440 x 1080 — 29,97P
    • 1440 x 1080 — 23,98P

  • Comment puis-je commuter entre NTSC/PAL ?

    L’EOS C300 peut commuter entre NTSC et PAL. Vous pouvez sélectionner l’option que vous préférez en passant par le menu du caméscope sous AUTRES FONCTIONS -> NTSC/PAL.

  • Quels sont les réglages de cadence (im/s) accessibles lorsque le C300 est réglé sur PAL ?

    25,00P est offert à tous les réglages de définition. À 1920 x 1080 (Full HD), 50,00i est l’autre option PAL ; 50,00P est possible en mode PAL à 1280 x 720.

  • Puis-je contrôler l’ouverture de mon objectif avec les molettes sur le boîtier de l’appareil et la poignée ?

    Oui. Lorsque vous utilisez le modèle à monture EF de l’EOS C300 en conjonction avec un objectif EF dont l’ouverture est à commande électronique, vous pouvez contrôler l’ouverture de l’objectif à l’aide des molettes sur le boîtier de l’appareil et la poignée.

  • Est-ce que le C300 prend en charge la balance des blancs automatique ?

    Non. Il y a des façons d’entrer la balance des blancs manuellement en degrés Kelvin, ainsi qu’une fonction de bouton de balance des blancs et des préréglages pour la lumière du jour et la lumière tungstène, mais il n’y a pas de réglage de balance des blancs automatique sur le caméscope.

  • Les réglages d’angle de l’obturateur sont-ils maintenus quand j’entre une cadence différente pour le ralenti ou l’accéléré (par exemple : si je choisis un réglage de 180 degrés, est-il maintenu d’une cadence à l’autre) ?

    Les réglages d’angle de l’obturateur restent constants à toutes les cadences supérieures ou égales à 9 im/s. Par exemple, si vous sélectionnez 180 degrés, ce réglage est respecté à toutes les cadences de 9 im/s et plus. En dessous de 9 im/s, cependant, l’EOS C300 imposera à l’obturateur un angle plus petit, ce qui atténue les caractéristiques de flou de bougé.

  • Comment puis-je changer ma balance des blancs en degrés Kelvin ?

    Tout d’abord, appuyez à plusieurs reprises sur le bouton FONCTION sur le boîtier de l’appareil jusqu’à ce que l’option de balance des blancs soit mise en évidence sur l’écran LCD. Ensuite, utilisez la molette EOS sur le caméscope pour sélectionner le mode de balance des blancs KELVIN. Tandis que la balance des blancs KELVIN (K) est en surbrillance, appuyez sur le bouton BALANCE DES BLANCS sur le côté du caméscope pour déplacer la zone mise en évidence vers les chiffres des degrés. Maintenant, la molette EOS peut rapidement définir la valeur numérique désirée en degrés Kelvin. Dans ce mode, vous pouvez facilement effectuer n’importe quand un réglage fin de vos degrés en appuyant sur le bouton BALANCE DES BLANCS sur le côté du caméscope, puis en tournant la molette EOS sur le boîtier.

  • Comment puis-je enregistrer une balance des blancs personnalisée ?

    Tout d’abord, appuyez à plusieurs reprises sur le bouton FONCTION sur le boîtier de l’appareil jusqu’à ce que l’option de balance des blancs soit mise en évidence sur l’écran LCD. Ensuite, utilisez la molette EOS sur le caméscope pour sélectionner le mode de balance des blancs personnalisée. Ensuite, pointez le caméscope vers un sujet blanc ou gris neutre et appuyez sur le bouton BALANCE DES BLANCS sur le caméscope.

  • Quelles sorties vidéo le caméscope a-t-il ?

    L’EOS C300 est muni de sorties HD/SD-SDI, HDMI et SYNC OUT (synchro HD, HD-Y, signal de référence ou composite).

  • Quels sont les types de cartes CF compatibles avec le C300 ?

    Les ingénieurs de Canon, Inc. effectuent régulièrement des tests de compatibilité dans des conditions précises pour vérifier le fonctionnement avec les cartes de stockage populaires de niveau professionnel. Voici la liste des cartes « approuvées » par Canon en novembre 2011, car elles ont passé ces tests avec succès.

    Fabricant Modèle de carte CF4 Go 8 Go 16 Go 32 Go 64 Go
    Sandisk Extreme   Oui Oui Oui  
    ExtremePro     Oui Oui Oui
    Hagiwara Z III  (UDMA-5) Oui Oui     
    Lexar Professional 300x Oui*Oui* Oui*    
    Professional 600x  Oui* Oui*    
    Delkin DevicesCombatFlash   Oui* Oui* Oui*  
    Transcend CompactFlash     Oui* Oui*  


    * Fonctionnement confirmé dans tous les modes d’enregistrement SAUF le ralenti

  • En se fondant sur la vitesse nominale d’une carte CF, l’utilisateur peut-il prédire si la carte fonctionnera avec l’EOS C300 ou non ?

    Malheureusement, non. Les vitesses nominales des cartes CF ne tiennent pas compte des débits de transfert de données uniformes et durables, ce qui n’est habituellement pas un problème sérieux pour les photographes. Dans le cas des caméscopes Full HD professionnels, par contre, les grands volumes de données qui sont transmis continuellement requièrent des cartes mémoire capables de maintenir des vitesses de lecture/écriture égales. Pour cette raison, les tests de compatibilité Canon, Inc. fournissent aux utilisateurs potentiels et aux revendeurs une indication beaucoup plus fiable de la compatibilité d’une carte donnée avec ces caméscopes.

  • J’ai une carte qui semble bien fonctionner dans le caméscope, mais elle ne figure pas sur la liste des produits testés et approuvés de Canon. Est-ce que je peux l’utiliser quand même ?

    Peut-être, mais Canon ne peut pas garantir qu’elle fonctionnera correctement, uniformément ou de manière fiable en toutes circonstances.

  • Quelle durée d’enregistrement ai-je sur mes cartes CF ?

    Durées d’enregistrement typiques pour les cartes CF, à différents réglages de qualité EOS C300.

    Capacité de la carte 50 Mbit/s (CBR) 35 Mbit/s (VBR) 25 Mbit/s (CBR)
    8 Go 20 min 25 min 40 min
    16 Go 40 min 55 min 80 min
    32 Go 80 min 110 min 155 min
    64 Go 160 min 225 min 310 min
    128 Go 320 min 445 min 625 min

  • Avec deux logements de carte CF, quelles options d’enregistrement l’EOS C300 offre-t-il ?

    Les utilisateurs sont libres d’utiliser une ou deux cartes CF à la fois, et elles ne doivent pas nécessairement être de marque, de modèle ou même de capacité identique. Voici quelques options d’enregistrement :

    • L’enregistrement sur une carte à la fois seulement
    • L’enregistrement enchaîné : quand une carte est pleine, l’appareil passe instantanément à l’autre
    • L’enregistrement double : la sauvegarde instantanée, avec les mêmes données de fichier enregistrées sur deux cartes

    La permutation à chaud des cartes est possible pendant l’enregistrement enchaîné (retirez la carte sur laquelle l’enregistrement n’est pas en cours et remplacez-la par une neuve). Il est également possible de formater une carte tandis qu’un enregistrement est en cours sur l’autre ; cette fonction accessible par le menu rend d’ailleurs impossible l’application d’un formatage à un logement où l’enregistrement est actif.

  • Quelles sont les capacités de code temporel du caméscope ?

    L’EOS C300 dispose d’une prise GENLOCK (BNC) pour la synchronisation avec un dispositif vidéo externe, ainsi qu’une prise TIMECODE IN/OUT (BNC), soit pour envoyer à partir du caméscope ou pour recevoir le code temporel d’un générateur externe. Le code temporel peut être réglé par la méthode RecRun (au tournage) ou Free Run (libre), peut être transmis par des sources externes et offre le choix du comptage avec saut d’image (Drop Frame ou DF) ou sans saut d’image (Non-Drop Frame ou NDF).

  • Comment dois-je procéder pour ajouter des métadonnées à mes vues ?

    Utilisez le logiciel XF Utility fourni avec l’EOS C300 pour gérer les métadonnées.

QUESTIONS SUR LA TÉLÉCOMMANDE WI-FI

  • Est-ce que la télécommande Wi-Fi est incluse dans l’ensemble de base du caméscope ?

    Non. La télécommande sans fil WFT-E6 de Canon est un accessoire optionnel qui peut être acheté et ajouté à l’ensemble EOS C300.

  • Quelles sont les capacités obtenues en combinant la WFT-E6 à l’EOS C300, pour n’en nommer que quelques-unes ?

    Des possibilités remarquables de commande à distance à partir de pratiquement n’importe quel « smartphone » ou ardoise électronique avec une connexion Web. Voici certaines commandes possibles du caméscope :

    • Le réglage de la mise au point, avant ou arrière (objectifs EF sur l’EOS C300)
    • Le réglage de l’iris, de la vitesse d’obturation/de l’angle de l’obturateur, du gain/de la sensibilité ISO, de la balance des blancs
    • La modification des paramètres d’image
    • L’affichage du statut du caméscope
    • L’entrée des métadonnées
    • Le démarrage/l’arrêt de l’enregistrement

  • Quels sont les appareils mobiles pris en charge par la télécommande Wi-Fi ?

    Les appareils mobiles Android et iOS sont tous deux pris en charge.

  • Quels sont les navigateurs Web compatibles avec la télécommande Wi-Fi ?

    Internet Explorer 8 et ultérieur, Safari (iOS), Safari (Mac OS) et les navigateurs Android standard sont pris en charge.

QUESTIONS SUR LE BOÎTIER DE L’APPAREIL ET L’ERGONOMIE

  • Quelle est la taille/le poids du caméscope ?

    Cela dépend du nombre d’accessoires qui y sont fixés et aussi du modèle (EOS C300 ou EOS C300 PL). Les caractéristiques préliminaires de base* sont toutefois les suivantes :

      EOS C300 EOS C300 PL
    Boîtier plus grip
    (L x H x P)
    174 x 179 x 171 mm
    (6,9 x 7,0 x 6,7 po)
    174 x 179 x 177 mm
    (6,9 x 7,0 x 7,0 po)
    Poids :
    (Boîtier, grip, moniteur, batterie, 2 cartes CF)
    2700 g (6,0 lb) 2900 g (6,4 lb)


    * Remarque : sur la base des caméscopes et des accessoires de préproduction et sous réserve de modifications
  • De quel support ai-je besoin en vue d’une prise de vue à la main ?

    Dans une multitude d’options de prise de vue à la main, l’EOS C300 ne requiert aucuns accessoires supplémentaires. L’ensemble de base comprend un grip, une poignée montée sur le haut, un appui-pouce, un viseur et un moniteur, qui permettent une prise de vue à la main efficace.

  • De quoi le boîtier de l’appareil est-il fait ?

    La structure interne de l’EOS C300 assure sa durabilité et sa rigidité, même lorsque des objectifs et des accessoires extrêmement lourds sont montés. Le couvercle avant entourant la monture d’objectif est en alliage de magnésium, tandis qu’une structure solide en alliage d’aluminium est utilisée à la base et dans la zone de fixation au trépied. Cette base vaut également la peine d’être mentionnée en raison de sa longue surface plane, qui permet à l’EOS C300 d’être déposé bien à plat ou d’avoir une surface de montage fiable en combinaison avec les accessoires de montage sur trépied. Le châssis est spécialement conçu pour maintenir le plan du capteur d’image parallèle au plan de la monture d’objectif, même si une force de flexion et un poids excessif sont appliqués à l’avant du caméscope. Les panneaux du boîtier extérieur sont en résine de polycarbonate, ce qui fournit résistance à la poussière et à l’humidité environ égale à celle de l’appareil photo EOS 5D Mark II de Canon.

  • L’EOS C300 possède-t-il un système de refroidissement du capteur ?

    Oui. Pour commencer, le capteur d’image CMOS est ancré à une plaque rigide en aluminium à haute conductivité thermique, ce qui permet à la chaleur de s’éloigner du capteur pendant les séances d’enregistrement de longue durée. En outre, il y a des ouvertures d’aération sur le devant et le côté du caméscope, ainsi qu’un système de passages scellés avec un ventilateur supersilencieux qui aspire l’air frais vers le haut à partir de la base du caméscope, pour dissiper la chaleur de la structure en aluminium sur laquelle le capteur est monté et l’évacuer par des minuscules ouvertures au sommet du boîtier de l’appareil. Ce passage de refroidissement est scellé et isolé des autres composants internes du caméscope pour empêcher l’air de propager de la poussière ou des matières étrangères partout à l’intérieur du boîtier. Le ventilateur est assez silencieux pour éviter des problèmes lors de l’enregistrement du son par l’appareil ; il n’y a pas réglage de marche-arrêt séparé pour le système de refroidissement du caméscope.

  • Les utilisateurs devraient-ils prendre des précautions pour éviter les problèmes avec la chaleur du capteur ?

    Ils doivent simplement savoir qu’il ne faut pas bloquer les minuscules orifices de ventilation sur le boîtier de l’appareil avec du ruban adhésif ou d’autres matériaux. Les utilisateurs devraient se familiariser avec l’emplacement de ces trous d’aération et tout simplement s’abstenir, dans l’avenir, de les bloquer avec des accessoires ou des objets étrangers comme du ruban adhésif.

QUESTIONS SUR LE FLUX DE TRAVAIL

  • Quel type de fichier l’EOS C300 enregistre-t-il sur la carte mémoire ?

    Les deux versions de l’EOS C300 enregistrent le même type de fichier MPEG-2, MXF, 4:2:2 éprouvé que les caméscopes XF300 et XF305 existants de Canon. Des débits binaires à concurrence de 50 Mbit/s (une caractéristique de pointe parmi les caméscopes à capteur Super 35 mm dans la catégorie de prix de moins de 20 000 €) sont possibles avec l’EOS C300, à 1920 x 1080 (Full HD).

  • L’EOS C300 peut-il enregistrer des fichiers vidéo RAW ?

    Non. Les fichiers sont toujours enregistrés selon la méthode de compression de haute qualité que nous venons de mentionner. Les utilisateurs ont néanmoins le choix d’enregistrer à 50 Mbit/s (la plus haute qualité) ou à 35 Mbit/s ou à 25 Mbit/s pour prolonger les durées d’enregistrement sur une carte mémoire donnée.

  • Que signifie MXF ?

    MXF est l’abréviation de Material eXchange Format. Il s’agit d’un format de fichier normalisé au niveau international. Le codec MXF que Canon emploie dans l’EOS C300 utilise le codec MPEG-2 Long GOP 4:2:2 très polyvalent, avec une qualité d’image de première classe à 50 Mbit/s (CBR).

  • Les fichiers de l’EOS C300 peuvent-ils être facilement édités par les programmes de logiciel de montage non linéaire (NLE) ?

    Certainement.

  • Quelles sont les exigences système du logiciel XF Utility inclus ?


    MACINTOSH :

    • Mac OS X, v.10.5 et v.10.6
    • Ordinateurs compatibles :
      Macintosh avec l’un des systèmes d’exploitation ci-dessus pré-installés
      CPU : unité centrale de traitement Intel (Core2 Duo, 2,66 GHz ou plus rapide étant recommandée ; pas compatible avec Power PC)
      Mémoire vive : 1 Go ou plus
      Affichage : résolution d’écran de 1024 x 768 ou plus ; couleurs de l’écran : env. 32 000 couleurs ou plus
      Modèles d’appareils pris en charge : XF300, XF305, XF100, XF105

    WINDOWS :
    • Windows 7 (tous les systèmes à 32 et à 64 bits, sauf Starter Edition)
    • Windows Vista (y compris SP1, SP2 ; tous les systèmes à 32 et à 64 bits, sauf Starter Edition)
    • Windows XP Service Pack 3 (Home Edition/Professional)
    • Ordinateurs compatibles :
      PC sous Windows avec l’un des systèmes d’exploitation ci-dessus pré-installés
      CPU : Intel Core ou plus ; compatible SSE2 (Intel Core 2 Duo, 2,66 GHz ou plus rapide recommandée)
      Mémoire vive : 1 Go ou plus ; 2 Go ou plus pour Windows 7, 64 bits
      Affichage : résolution d’écran de 1024 x 768 ou plus ; couleurs de l’écran : couleurs 16 bits (haute couleur)
      Modèles d’appareils pris en charge : XF300, XF305, XF100, XF105

QUESTIONS SUR LE SON

  • Quelles sont les entrées audio sur cet appareil ?

    Sur le moniteur, il y a deux entrées XLR, qui sont commutables entre le niveau de ligne, le niveau micro et le niveau micro avec alimentation fantôme. En outre, le boîtier de l’appareil dispose d’une mini-prise d’entrée stéréo de 3,5 mm de diamètre pour les petits microphones.

  • Le son est-il compressé ?

    Non. L’EOS C300 prend en charge le son 16 bits non compressé à 48 kHz.

QUESTIONS SUR LE 3D

  • L’EOS C300 est-il adapté aux applications 3D ?

    Oui. La taille et la construction de l’EOS C300 se prête très bien aux applications 3D. En particulier, la très faible largeur de l’appareil permet aux deux EOS C300 d’être placés très proches côte à côte. Selon l’objectif fixé, dans certains cas, il est possible que les objectifs se touchent. Ceci minimise la nécessité de supports à miroirs 3D complexes pour mettre le caméscope en position. Si des supports à miroirs 3D sont utilisés, le poids relativement léger du caméscope et sa longueur minimale d’avant en arrière facilitent encore plus la mise en place.

QUESTIONS SUR LE CONTRÔLE DU « LOOK » : LES RÉGLAGES D’IMAGE PERSONNALISÉE

  • Quelles sont les options possibles dans l’EOS C300 pour modifier le « look » enregistré par le caméscope ?

    L’EOS C300 fournit une foule de réglages du gamma et de possibilités de réglage fin qui permettent aux utilisateurs consciencieux de produire des images vidéo précisément adaptées au sujet et à l’éclairage ; sinon, les options de log-gamma de Canon et de verrouillage cinéma permettent aux utilisateurs du cinéma d’obtenir un résultat très plat, à faible contraste, qui est prêt pour une correction des couleurs étendue au cours du processus de montage.

  • Où se trouvent ces sélections dans l’EOS C300 ?

    Elles sont situées dans le menu Images personnalisées, qui est un menu séparé. Il est activé en appuyant sur le bouton Image personnalisée sur le côté du caméscope.

  • Dans le menu Images personnalisées, il y a une liste de sept réglages qui semblent être vides, mais les réglages 8 et 9 comptent des éléments lors de ma première consultation de ce menu. Qu’est-ce qui se passe ?

    Il y a sept espaces vides dans ce menu, qui peuvent être définis au choix par l’utilisateur. Un réglage du gamma et divers autres paramètres (réglages du pied de courbe, de l’épaule de la courbe, de la netteté, etc.) peuvent être ajustés selon vos désirs... Chaque groupe de réglages peut être enregistré sous un nom défini par l’utilisateur. Ils peuvent même être sauvegardés sur une carte mémoire SD, puis être transférés vers un autre caméscope EOS C300, ce qui est idéal pour les tournages avec de multiples appareils.

  • Quelles sont les options de gamma offertes par l’EOS C300 ?

     

    • Normal 1 : le contraste et la saturation typiques ; suppose l’affichage sur un écran télé
    • Normal 2 : semblable, mais les zones lumineuses paraissent encore plus brillantes
    • Normal 3 : expansion supérieure des tons dans les ombres
    • Normal 4 : semblable, mais avec encore plus de détails dans les ombres sombres
    • Ciné 1 : des image nettes, assez vives, qui simulent un film cinématographique
    • Ciné 2 : semblable, mais le contraste est réduit
    • C8 : CINÉMA : log-gamma de Canon (voir ci-dessous ; à ne pas confondre avec Ciné 1 et 2)
    • C9 : standard EOS : image nette et vive, semblable au style d’image standard sur les reflex HD EOS de Canon

    Tous ces éléments peuvent être sélectionnés et édités par la suite pour répondre aux goûts d’un opérateur de caméscope, d’un directeur de la photographie ou d’un directeur. L’idée est de produire des fichiers, à même l’appareil, qui nécessiteront peu ou pas d’ajustements supplémentaires de la couleur et du contraste en post-traitement. Cette fonction est idéale pour les utilisateurs qui ont des délais serrés ou dont le budget n’autorise pas une correction des couleurs étendue.

  • Qu’est-ce que le log-gamma de Canon ?

    Le log-gamma de Canon est un réglage de log-gamma qui conserve un maximum d’information d’image en vue de la post-production. Il a une grande plage dynamique et enregistre l’image avec une qualité d’image plane, au contraste et à la netteté sobres. C’est idéal pour la correction des couleurs.

  • Pourquoi utiliser le log-gamma de Canon ?

    Tout projet qui subira une correction des couleurs professionnelle ou une post-production importante a avantage à faire appel au log-gamma de Canon. Il permet d’enregistrer la plus grande quantité d’information d’image, ce qui procure un maximum de contrôle aux coloristes et aux artistes des effets spéciaux pour ajuster l’image d’une manière qui serait impossible avec les images « perfectionnées » conventionnelles.

  • Quels sont les types d’utilisateur qui bénéficient normalement le plus de l’enregistrement log-gamma de Canon ?

    Un « look » très plan à faible contraste est en forte demande auprès des directeurs de la photographie haut de gamme et des opérateurs de caméscope dans le secteur cinématographique. Souvent, ils s’attendent à ce qu’une grande partie ou la totalité de leurs images numériques subissent une correction des couleurs au cours du processus de montage, et ils disposent généralement de beaucoup de temps et d’un gros budget pour accomplir cette tâche.

  • Puisque le log-gamma de Canon produit une image très plane et assez sombre sur l’écran LCD du caméscope, comment puis-je montrer une image « normale » à une autre personne sur le plateau qui a besoin de voir comment une scène particulière ou une vue est en train d’être enregistrée ?

    Utilisez la fonction Aide à la visualisation de l’EOS C300. Lorsqu’elle est active, l’Aide à la visualisation permet à l’utilisateur de commuter entre l’aspect plan du véritable fichier log-gamma de Canon et un look générique, contrasté et saturé qui simule les résultats habituels après la correction des couleurs en post-production. L’Aide à la visualisation peut également être très utile aux opérateurs de caméscope pour vérifier la mise au point dans une image plus contrastée et aux membres de l’équipe d’éclairage pour mieux juger comment les effets de l’éclairage sont reproduits par le caméscope.

  • Comment puis-je utiliser l’Aide à la visualisation ?

    L’Aide à la visualisation peut être activée en passant par le menu du caméscope sous CONFIGURATION LCD/VISEUR -> AIDE VISUALISATION.

  • L’aperçu d’image de l’Aide à la visualisation emprunte-t-il la sortie HDMI ou HD-SDI ?

    Non. L’aperçu d’image de l’Aide à la visualisation s’applique uniquement au viseur et à l’écran LCD du caméscope. Cela vise à assurer que les utilisateurs essayant de transférer les images log-gamma de Canon vers un enregistreur externe n’envoient pas par erreur une image affectée. Les sorties demeurent donc propres, mais l’opérateur est capable de voir un aperçu sur l’écran LCD et le viseur du caméscope.

  • À quoi dois-je m’attendre en post-production si je décide de prendre des photos avec le log-gamma de Canon ?

    Le flux de travail sera pour ainsi dire le même à l’utilisation du log-gamma de Canon, mais rappelez-vous que l’image sera très plane jusqu’à ce qu’un coloriste lui applique un look. Si vous n’avez pas le temps ni le budget d’autoriser une correction des couleurs étendue de vos images, le log-gamma de Canon n’est peut-être pas la meilleure option pour votre flux de travail. Parmi les autres options de gamma offertes, il y a des choix pour les fichiers vidéo qui produisent un look « fini », lorsque les échéances sont serrées et qu’il n’y a pas de temps pour une correction des couleurs étendue lors du montage.

  • Le log-gamma de Canon est-il pris en charge par le montage non linéaire (NLE) que j’utilise ?

    Le log-gamma de Canon est pris en charge par n’importe quel NLE qui est compatible avec le codec MXF de Canon (voir la section QUESTIONS SUR LE FLUX DE TRAVAIL pour obtenir des détails). Aucunes procédures spéciales dans le processus de montage ne sont requises pour les fichiers vidéo log-gamma de Canon, outre le fait entendu qu’ils auront probablement besoin d’une manipulation de la couleur et du contraste.

  • Dois-je avoir besoin d’un logiciel de traitement spécial afin de travailler avec le log-gamma de Canon ?

    Non. Le log-gamma de Canon ne modifie pas le format d’enregistrement, de sorte que les images enregistrées dans le log-gamma de Canon se comportent de la même façon dans un environnement de post-production que les images crées dans n’importe quel autre mode gamma avec l’EOS C300. Le log-gamma de Canon ne crée pas de fichier vidéo « brut » sur la carte mémoire.

  • Comment le log-gamma de Canon est-il activé ?

    Pour activer simplement le log-gamma de Canon et préserver l’accès à tous les autres réglages de l’image et fonctions de l’appareil, appuyez sur le bouton Image personnalisée sur la gauche de l’EOS C300. Dans le menu Images personnalisés qui apparaît, sélectionnez l’option « C8 : CINÉMA ». Cela fait surgir le log-gamma de Canon. (Veuillez noter que « Cinéma » se rapporte ici au log-gamma de Canon et qu’il ne s’agit pas de la même chose que les options de gamma « Ciné 1 » et « Ciné 2 » mentionnées ci-dessus.)

  • Qu’est-ce que le mode verrouillage cinéma ?

    Le mode verrouillage cinéma est un réglage activé en passant par le menu du caméscope sous CONFIGURATION -> VERROUILLAGE CINÉMA. Il active le log-gamma de Canon et « verrouille » par ce fait tout autre réglage de l’image. Cela permet aux réalisateurs d’optimiser sans perdre de temps tous les réglages pour la post-production, sans avoir à creuser profondément dans les menus pour vérifier et redéfinir les paramètres à partir de zéro. Il simplifie l’ensemble du processus afin de s’assurer que quoi qu’il arrive, vous tirez le meilleur parti de votre caméscope en post-production.

  • Pourquoi utiliser le mode verrouillage cinéma au lieu de simplement ajouter le log-gamma de Canon à mon profil d’image personnalisée ?

    Le mode verrouillage cinéma simplifie le processus. Pour un réalisateur qui veut s’assurer d’enregistrer les images de la plus grande qualité en vue de la post-production, le mode verrouillage cinéma garantit, par l’action d’un simple interrupteur, que tous les autres ajustements possibles de la qualité d’image sont mis à « zéro ». Il est préférable d’y recourir lorsque l’utilisateur n’a pas le temps de contrôler que tous les paramètres d’un profil d’image personnalisée sont toujours les mêmes. C’est particulièrement utile pour les scénarios de location de caméscopes, où de multiples utilisateurs risquent d’avoir touché les images personnalisées pour différents projets et objectifs. Le mode verrouillage cinéma permet à coup sûr au réalisateur de tirer le meilleur parti du caméscope avec la configuration la plus simple possible (si l’on prend pour acquis qu’il ou elle veut une image de base plane, idéale pour la correction des couleurs lors de la post-production).